Une décennie humaniste !

Publié le par Site du Mouvement Démocrate de l'Aube

landreat.jpg

Avec l’année 2010 c’est la deuxième décennie du 21ème siècle qui commence.

C’est la raison pour laquelle mes vœux iront bien au-delà de l’année 2010. D’ailleurs les grands chantiers qui nous attendent et qui sont devenus planétaires, tant nous sommes devenus interdépendants, pour aboutir demanderont négociation, humilité et respect envers des pays dont à priori tout nous sépare. Il est très difficile d’imaginer qu’en à peine un siècle les pays industrialisés ont réussi à extraire du sol la quasi-totalité des réserves nécessaires à notre développement. Pendant cette même période, l’activité de l’homme aura réussi à modifier, voir détruire des espaces naturels millénaires indispensables à la biodiversité.

En définitive, le grand défi qui nous attend pour ces 10 prochaines années c’est bien de réussir à maintenir l’équilibre fragile entre le développement de l’activité humaine et les grands enjeux environnementaux. Copenhague a démontré la difficulté de l’exercice et la nécessité de s’inscrire dans la durée.

Pour ma part, je ne pense pas que ce sommet soit un échec total. Il a été le révélateur de la prise de conscience des peuples à l’échelle de la planète (grâce à la mondialisation de l’information) et en même temps il a mis au grand jour l’égoïsme des grandes puissances. Copenhague : a été le sommet de la préparation. Mexico : sera le sommet des décisions. C’est en tout cas le vœu que je formule.

Pour la France maintenant, hormis le fait que nous apportions notre pierre à l’édifice en matière de développement durable, souhaitons que 2010 soit moins dure que ne l’a été 2009. A la crise financière a succédé la crise économique, puis la crise sociale et morale. Sociale, car la financiarisation de notre économie l’a rendue fragile. Les dépôts de bilans, les licenciements se sont succédés entrainant des familles entières dans le dénuement. Familles pour lesquelles l’espoir réside maintenant dans les réponses que sera capable d’apporter la puissance publique donc l’Etat, régulateur et protecteur. Morale, car après le « tsunami » financier et les promesses de moralisation du système, on voit bien que rien n’a été fait. Alors je formule le vœu que pour 2010 le gouvernement s’attache enfin à prendre des décisions dont la finalité soit : - la moralisation de notre système économique - le soutien à une croissance verte - l’affirmation des principes de solidarité et d’équité entre tous les français.

Enfin, à chacune et à chacun d’entre vous, j’adresse des vœux de santé et de bonheur.

 Pascal Landréat
Président du Mouvement Démocrate

Publié dans Dans l'Aube

Commenter cet article

MOREAU 25/01/2010 23:40


Bonjour.Je m'étonne que vous annonciez que l'année 2010 est le début de la 2ème décennie du XXIème siècle.En effet, le XXIème siècle n'a commencé qu'en 2001 .La première décennie s'achèvera donc
fin 2010 et la deuxième décennie commencera alors le 1er Janvier 2011.Qu'en pensez-vous? Cordialement.