Elections régionales 2010 - article de l'Est Eclair du 23 février

Publié le par Site du Mouvement Démocrate de l'Aube

REGIONALES / Modem / Programme pour « une éco-région »

0000427280-0 w 230 h 230
Tête de liste régionale, Marie Grafteaux-Paillard met l'accent sur l'environnement et sur le développement durable

 

C'est un programme « transversal » que Marie Grafteaux-Paillard a présenté lundi à la presse avec un accent tout particulier mis sur le développement durable. Et, à cet égard, elle répond par anticipation aux critiques qui pourraient lui être faites.
« Nous n'avons aucune leçon à recevoir en matière d'écologie et de développement durable. À Pont-Sainte-Marie où je suis adjointe au maire, nous allons créer un éco-quartier, nous avons construit une crèche écologique et nous avons en projet un verger pédagogique. » C.Q.F.D.
Pour le reste, à la tête d'une liste « réaliste, efficace, construite démocratiquement et sans cacophonie », elle appelle de ses vœux une région « qui doit être exemplaire et devenir une véritable éco-région ».


Un repas bio par semaine


Très concrètement, cela revient à lutter contre le réchauffement climatique en diminuant de 20 % les gaz à effet de serre et la consommation énergétique, et d'augmenter de 20 % les énergies renouvelables.
Au chapitre des propositions, Marie Grafteaux-Paillard cite l'isolation du patrimoine régional et le choix de constructions en basse consommation. Elle prône une agriculture de proximité avec une valorisation des circuits courts et de l'agriculture bio, singulièrement en imposant un repas bio par semaine

dans les lycées et dans les centres d'apprentis.
« Si nous sommes élus à la Région, nous favoriserons le développement des énergies renouvelables, notamment dans la filière bois-énergie et dans l'éolien. Et, en matière d'énergie nucléaire, si nous sommes opposés à un nouveau centre d'enfouissement, nous n'avons pas la même méthode pour le dire. En réalité, les déchets existent, il faut bien en faire quelque chose, et nous proposons de les stocker en surface sur les sites nucléaires déjà existants », commente-t-elle.


Un « Pass région » pour les transports


Toujours en matière de développement durable, le MoDem entend mettre en place un « Pass région » de manière à utiliser plusieurs moyens de transport (TER, bus, tram) avec un seul ticket.
Et, surtout, la liste souhaite que l'électrification de la ligne 4 soit menée jusqu'à Chalindrey et qu'une ligne soit créée pour relier Troyes, Châlons-en-Champagne et Reims.
« Ce que nous proposons, c'est un programme réaliste, sans paillettes. Les commissions, les réunions, la réflexion, c'est une chose. Nous, on va à la Région pour travailler », lance Marie Grafteaux-Paillard.
Et aussi, ajoute-t-elle, « sans créer de dépense supplémentaire pour la Région

Commenter cet article